Avignon ne s’est pas construite en un jour…

7 08 2010

.. pas plus que son Palais des Papes.

Cette fois-ci c’est vrai: ce sera un petit billet. Je vous jure. 🙂

Je suis rentré très tard, puis j’ai chatté avec ma blonde un bout de temps, et là il est 23h00 et je suis crevé.

Dommage parce que j’en aurais long à dire au sujet de Avignon, une ville qui m’a beaucoup surpris de par la richesse de son histoire. C’est sur qu’avoir été une ville papale aide un peu!

La chrétienté, cherchant à fuir le trouble qui sévissait à Rôme, y établit son quartier-général d’opération à partir de 1306, et y érigèrent progressivement un gigantesque Palais des Papes qu’ils amélioraient constamment, jusqu’au retour du Pape à Rôme en 1374 (environ, j’y vais de mémoire). Mais il y eut alors une période de confusion, et la chrétienté était divisée en deux: ceux qui soutenait le Pape de Rôme, et ceux qui soutenait le Pape de Avignon (car ils ont continué à élire des Papes pendant une trentaine d’années, les gueux). Ce sont ces papes qu’on appelle “Les Anti-Papes”.

IMG_8893 IMG_8848

Encore un toit!! Je peux pas résister, c’est trop beau…!

IMG_8875 

Mais au-delà de la période du Palais des Papes, ya eu pas mal d’action à Avignon. 

Ya d’abord l’histoire, en 1177, du jeune Benoit de Provence, 12 ans, qu’on appelait alors le petit Bénezet (en provençal), qui a entendu le seigneur lui dire de se rendre à Avignon et de demander à ce qu’on construise un pont. Ya beaucoup d’histoires de ce genre en France je trouve, à commencer par celle de Jeanne la Pucelle qui partit d’Arc sans rien connaitre à la guerre, et qui convainquit le Roi de la laisser diriger les troupes françaises… Bref, le petit Bénezet a fait rire de lui par l’Archevêque, qui lui dit alors “Si c’est vraiment Dieu qui t’envoie, alors soulève cette pierre (visiblement trop lourde pour lui). Le. mioche le fit. Il souleva la pierre et alla la porter à l,endroit où le pont allait commencer. Aussitôt les gens se mirent à croire en lui et les aumônes affluèrent. C’est ainsi que le petit Bénezet a réussi à amasser assez de fonds et de volonté populaire pour commencer la construction du Pont Bénezet (le fameux “Pont d’Avignon”) qui fut achevé en 8 ans seulement. Pas mal de leadership pour un flot de 12 ans.

IMG_8707

 

Mais mon histoire préférée concerne la destruction du Pont par le roi Louis VIII. Avignon ne faisait alors par encore partie de la France. Le roi était en croisade et cherchait les hérétiques, mais Avignon lui a refusé le passage, en lui fermant son pont-levis. Le Roi n’a guère apprécié.  Les attaques ne donnèrent rien, la ville étant imprenable. Le roi mit alors la ville en état de siège jusqu’à ce qu’ils capitulent, 3 mois plus tard, crevant littéralement de faim. On dit que pour punir la ville, le roi détruisit alors toute la partie du pont qui était en territoire français: “Cette partie m’appartient, j’en fais ce que je veux.” Chien, hein?

IMG_8932

 

Le pont fut reconstruit, mais les nombreuses crues violentes des eaux du Rhône, à cette époque incontrôlable (aujourd’hui les barrages ont régularisé le cours du Rhône), ont détruit plusieurs arches du pont, qu’on devait reconstruire encore et encore, jusqu’à ce qu’on se tanne de ce “money pit”, et qu’on le laisse peu à peu dépérir. C’est pourquoi il ne subsiste aujourd’hui que 4 arches, sur les 22 arches originaux. Le pont faisait 900 mètres de long, il n’en fait plus que 120 maintenant.

 

Saviez-vous qu’il y a 2 chapelles sur le pont? Voici la petite chapelle Bénezet. Les gens qui traversaient le pont y laissaient un aumône:

IMG_8670

Quant à la fameuse chanson, je me suis longtemps demandé s’il s’agissait d’une chanson de dérision, du genre “Sur le pont d’Avignon, on ne peut pas circuler ni traverser le fleuve, alors on y danse et on y tourne en rond…”. Mais ce n’est pas le véritable sens de la chanson à l’origine. En fait, le pont passait sur une île, sur laquelle on organisait une fête très populaire, dont une partie se déroulait SOUS le pont d’Avignon. Donc la vraie chanson disait “SOUS le pont d’Avignon, on y danse, on y danse…”, et non SUR le pont.

Avignon est une très belle ville, très animée, en particulier toute la partie ancienne qui se trouve à l’intérieur des murs d’enceinte (qui protégeaient la ville des envahisseurs et des crues du Rhône). Plusieurs édifices sont impressionnants. Ça valait le déplacement. D’ailleurs il y avait BEAUCOUP de touristes.

Voici un petit groupe de troubadours allemands qui jouaient des chansons médiévales dans les rues:

IMG_8587

Bon je vous laisse sur ces quelques mots, car il est minuit déjà. Ok ok c’était pas un billet court! Mais disons moyen? 😛

Demain j’ignore encore ce que je vais faire. En principe je dois quitter Arles, mais je ne me sens pas prêt à partir de la Provence. Il me reste des trésors à découvrir. De plus j’ai décidé de ne pas aller à Barcelone: cette ville mérite plus qu’une journée d’exploration. J’ai décidé d’être patient et d’attendre à un prochain (vrai) voyage en Espagne.

Je vais probablement rester en Provence un jour ou deux de plus.

Ensuite, Millau et Carcassonne sont toujours au menu. Le reste est en suspend. Je me demande si je ne me laisserais pas tenter par 2-3 jours à Paris…

À suivre !!