Princes, Soldats et Paysans

2 08 2010

Finalement, Nice, non. Mon tour de Antibes hier soir, et le traffic lourd d’une aussi grande ville que Nice ont rapidement vaincu le déjà-peu d’enthousiasme que j’avais à son égard. Saviez-vous que Nice est la 5è plus grande ville de France? Je l’ignorais. Je pensais que c’était une petite ville comme Cannes, une autre bourgade balnéaire typique de la côte d’azur, ultra-friquée. Mais non, c’est immense, elle s’étend partout autour et s’aggripe aux montagnes, ça m’a pris du temps juste pour la traverser d’ouest en est. Tant pis pour la visite, une autre fois peut-être.

J’avais d’autres plans pour remplir ma journée. Plus intéressants, à mes yeux.

D’abord aller visiter la petite ville de La Turbie, située en hauteur mais près de la mer, ce qui fait qu’elle offre une vue panoramique tout autour d’elle, des montagnes à la méditerranée, et fait intéressant: de Monaco, qu’elle entoure, à ses pieds.

J’ai ainsi pu voir à quel point cette principauté est minuscule. Minuscule et ultra-riche. Faute d’espace pour abriter les ultra-riches de la place qui ont déjà rempli tout le quartier des maisons, ils construisent désormais à la verticale, multipliant les gratte-ciel.

Malheureusement un léger smog vaporeux du large méditerranéen (normal si tôt dans la journée) a un peu gâché ma session de photos, mais je vous en offre quand même un aperçu. Un plan large, et un gros plan d’une bicoque typique de ces nécessiteux. J’espère que les habitants de la modeste La Turbie leur jette des miettes de pain de temps en temps pour leur venir en aide…

IMG_6685 IMG_6666

Ensuite j’ai visité La Turbie elle-même. Joliment située, elle offre des vestiges du passage romain. Notamment, un monument dédié à la gloire de César Auguste pour célébrer sa victoire sur 44 tribus d’irréductibles gaulois (jusqu’alors du moins), datant du premier siècle avant Jésus-Christ. Du haut de ce socle à moitié démoli sur ordre de Louis XIV, 21 siècles nous contemplent avec un oeil poché. Mais c’est quand même 20 siècles et demi de plus que le viaduc de la Concorde alors on ne chipotera pas pour quelques briques manquantes hein. Après tout, ce qu’on demande aux ruines romaines, c’est d’être un peu en ruines, sinon ça fait pas autant effet.

Je suis un peu sarcastique, j’avoue. Ça doit être l’effet de faire 1 heure de route afin d’aller visiter un site historique en pleine saison touristique , et de me cogner le nez sur une porte close portant la mention “Durant l’été, site fermé tous les lundis.”

Comme si un site âgé de 2100 ans avait besoin de surveillance. Hé, bande de cons, ça va pas s’écrouler demain, alors prenez congé si vous voulez mais laissez-nous voir quand même! Quand bien même on l’abîmerait un peu, qui va s’en rendre compte, hein!

Bref, la vieille relique en question, j’ai dû la photographier à travers le grillage, et de loin. Alors tant pis pour la promotion touristique que j’aurais pu leur faire auprès de mes 450 000 lecteurs.

IMG_6722

Mais hormis la ruine interdite, La Turbie est jolie, comme à peu près tout ce qui se trouve sur la Côte d’Azur. Je m’y suis promené une petite heure.

IMG_6718 IMG_6703 IMG_6700

Les lieux environnants sont également très beaux. Belles montagnes, belle mer, beau soleil, belles maisons, belles rues, que demander de plus? Ah si, bien sur: un lundi de congé, nom de dieu!

IMG_6658

Il était maintenant midi. Je devais me rendre à Arles pour 21:00 afin de prendre possession de ma prochaine chambre d’hôtel. Que faire d’ici là?

Nice? Non j’ai dit. St-Tropez? Oh oui des filles à poil! Mais non. Et j’ai complètement oublié Cannes et sa promenade sur la Croisette, signe révélateur du grand intérêt que je porte aux ultra-riches et leur vie démesurée. Hollywood m’avait d’ailleurs fait le même effet.

J’ai regardé la carte. Et mon guide touristique. J’avais encore envie de montagnes, de vieux villages, et de champs de fleurs. Alors j’ai choisi 2 sites: Entrevaux, un village médiéval fortifié avec une citadelle trônant au sommet d’une montagne de roc (ça, ça me branche), et Valensole, pour ses champs de fleurs.

Bref, après les Princes, j’allais voir les soldats et les paysans.

Et le plus beau dans tout ça, c’est que j’allais faire à nouveau plusieurs heures de route à travers les montagnes alpines de la Haute-Provence. Honnn que je suis triste… 🙂

Ce qui est dommage cependant, c’est que quand je conduis dans ces chemins sinueux et, bon, un peu dangereux, je ne peux pas prendre de photos. Je ne peux même pas me ranger sur le côté du chemin afin d’en prendre, parce que hé, ya pas de côté de chemin. Les français, ils sont comme ça hein: on leur donne 2 mètres de largeur et ils construisent une route à 2 voies là-dessus. Tant pis pour les urgences et les photos.

Un jour j’aurai une caméra haute-définition installée sur le “hood” de mon “char”, et je filmerai tout ce chemin et les sensations qu’il peut offrir. Mais vous devrez vous attacher sur votre divan solidement.

En attendant, pas de photo, que des belles paroles.

Mais juste un dernier mot sur ces routes, ces montagnes, et ces paysages: certains endroits sont si vertigineux, que je me prend parfois à penser que les Français n’ont rien à envier aux Américains. Ce que je vois en Haute-Provence est aussi beau et spectaculaire que le Nouveau-Mexique, l’Arizona, L’Utah et la Californie. Ya peut-être seulement le Grand Canyon qui demeure dans une classe à part.

C’est vous dire à quel point je trippe.

Bon, parlons de Entrevaux. Village médiéval dont le site est habité depuis plus de 16 siècles et qui a été fortifiée en 1500-quelques afin de résister aux envahisseurs italiens. Ils l’ont si bien construite qu’elle n’a jamais été vaincue. Le site est magnifique il va sans dire, mais c’est la citadelle culminant au sommet de la montagne qui lui donne son attrait principal. Je me suis donc tapé une belle ascension de 30 minutes afin de gravir les 270 mètres de dénivelé, mais c’était relativement facile, et surtout, ce qu’on peut voir de là-haut, et partout dans les enceintes de la citadelle, valait amplement cet effort.

IMG_6746 IMG_6975 IMG_6751 IMG_6787 IMG_6807 IMG_6843 IMG_6951 IMG_6983

J’ai passé un après-midi merveilleux, vous vous en doutez. Comme tous ceux que j’ai croisés d’ailleurs. Les enfants sont particulièrement impressionnés, alors Julie on devra y revenir tous ensemble dans quelques années… (je fais du défrichage familial!)

Ensuite, vers 17:00, direction Valensole, afin de voir un tout autre type de paysage: les champs fleuris de lavande, de muguet et d’oliviers qui constituent le principal fournisseur de cette précieuse matière première aux parfumeurs de Grasse. C’était donc une conclusion logique pour cette partie de mon voyage.

Malheureusement le soleil n’était plus de la partie, mais tant pis pour les photos: mes narines en garderont tout de même d’excellents souvenirs.

IMG_7039

Voilà, ça complétait ma journée. Après ce grand détour via les Alpes-de-Haute-Provence, il ne me restait qu’une heure et demi de route à faire pour rejoindre mon hôtel à Arles. Je suis entré dans cette partie de la Provence dont je rêvais depuis tant d’années.

J’y passerai une semaine. Au menu: Nîmes, Arles, Orange, Baux-de-Provence, St-Rémi-de-Provence, le Pont du Gard, la Camarque, et surement des tas de surprises que je découvrirai au fil des jours.

Ça promet!

Ciao! À demain!

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :